1/8

Exposition qui s'est déroulée du 21 janvier 2017 au 04 février 2017 avec la participation de Pierre Andreani (vidéos) et Ezio d'Agostino (photographies). 

EZIO D'AGOSTINO


Photographe italien né en 1979.

Après une formation en Archéologie à l'Université de Florence, il étudie à la Scuola Romana di Fotografia de Rome. Sa démarche photographique, dérivant de sa formation d’archéologue, s'insère dans la photographie documentaire ayant comme sujet le paysage contemporain. Il regarde le paysage dans une perspective diachronique : il en exhume les histoires collectives, les imaginaires présents et passés, les signes et les symboles qui l’ont habité pour les mettre en relation avec son présent et ses imaginaires actuels.

Ses photographies ont été exposées dans plusieurs festivals internationaux et au sein de grandes institutions. Parmi les expositions les plus représentatives: Festival Fotoleggendo (Roma), FotoGrafia Festival Internazionale di Roma (Roma), ICP International Center of Photography (New York), Galerie LWS (Paris), Hôtel de Ville (Paris), Le BAL (Paris), ImageSingulières (Sète), International Fotobook Festival (Kassel), Paris Photo.

Il vit et travaille à Marseille.


 

l y a presque 20 ans, alors que je feuilletais l’album de mariage de mes parents, la photographie d’un jeune homme souriant a attiré mon attention. Je ne l’avais jamais vu. J’ai demandé à mon père qui il était. « C’est Umberto », m’a-t-il répondu, « ton cousin. Peu de temps après le mariage, il a décidé de disparaître ».


 

Personne ne sait exactement pourquoi, ni où il pourrait se trouver aujourd’hui. Il ne reste que « la dernière photographie d’Umberto », souriant derrière ses lunettes des années 70. C’est à partir de cette image que j’ai commencé le projet 14.644.


 

14.644 est le nombre de personnes disparues en Italie depuis 1975. Environ 400 personnes chaque année, plus d’une personne par jour. Aucune n’a été retrouvée. Les raisons de la disparition restent souvent inconnues. Mais tous ces cas sont regroupés sous la même définition : éloignement volontaire. N’importe quand, n’importe où, des hommes et des femmes décident de couper les ponts avec ce qu’ils ont été, avec leur rôle social et familial, avec leur image.


 

Réalisées dans les lieux où les « disparus » ont été vus pour la dernière fois, ces photographie sont construites comme une stratification de regards - celui du disparu, celui du témoin, celui du photographe, celui du spectateur - et conçues comme des documents fragiles, qui peuvent exister seulement grâce à l’acceptation collective d’une trace visuelle.

PIERRE ANDREANI

Né le 07 Août 1983. Vit et travaille à Marseille. Diplômé en Art Visuels de l'Université Paul Valéry (Montpellier III) où il suit le séminaire d’Alain-Alcide Sudre sur le cinéma expérimental. A publié des textes dans les revues Traction-Brabant, Comme en poésie, Bleu d'encre, Banzaï. Il a sorti un recueil aux éditions Milagro (« Un tel bombardement »), ainsi qu’un « Cahier d’Argentine » aux éditions du port d’attache.

 

NUIT ET JOUR À LA RECHERCHE [ciné-poème #3], 2015,

(DV / coul / son / 8' 35)

« De la période durant laquelle je m’adonnais à mes premières expérimentations vidéos, il ne reste aujourd'hui que des bribes, quelques plans accumulés qui ont su résister à l'effacement. Pour la plupart inabouties, ces expérimentations donnent, avec le recul, l’impression d’une époque incertaine, de recherche, de doutes face à la création, d'abord vue comme un moyen de s'élever spirituellement. Dans une démarche pauvre, filmé en basse définition, Nuit et Jour retrace l'itinéraire d'un indolent à la recherche de pitance, d'amour, trousseau, quelque chose... Mémoire, journal d'étude, caméra-stylo, poème visuel, errance, ennui, images altérées et tentative de narration, combat contre la négativité ou ce que je considère comme tel. Ce film se situe plus largement dans une série de « ciné-poèmes », toujours en cours. »

 

Site Pierre: http://p-andrean.blogspot.fr/
Facebook: https://www.facebook.com/pandrean

Site Ezio: http://www.eziodagostino.com/

35, rue de la bibliothèque
13001 Marseille

contact.imagecle@gmail.com

  • Facebook - Black Circle